Vous êtes ici

Préparation du marché « seconde main »

Client: 
Une entreprise leader du secteur aéronautique
Mission: 
Réduction des coûts récurrents et non récurrents de reconfiguration de la cabine d’un avion
Périmètre client concerné: 

Responsable R&D, responsable Marketing, directeur R&D, directeur industriel, commerciaux France, représentant des achats.

Equipe Efficient Innovation: 

1 directeur de mission et 1 consultant

Pour dynamiser le marché du neuf d’un avion, dont les ventes sont éloignées de l’objectif de rentabilité, cette société a décidé de faciliter la vente des avions de plus de 10 ans, en adaptant les configurations cabines pour des compagnies plus tournées vers les classes économiques.

Démarche suivie pour la mission: 

La réduction des coûts des nouvelles configurations, à partir de la configuration cabine actuelle, doit porter sur les coûts récurrents et non récurrents.

L’analyse fonctionnelle a permis d’écrire les fonctions de la cabine et d’identifier les écarts de performances entre les besoins de la compagnie actuelle et les compagnies intéressées par le marché « seconde main ». La flexibilité de la valeur de certains critères a pu être précisée, grâce à la connaissance, par le commercial, des besoins négociables des compagnies.

En analysant les projets de reconfiguration déjà établis par les équipes R&D, les fonctions inductrices de fort coût ont été identifiées et des axes d’optimisation mis en évidence.

Des séances de créativité ont permis de proposer des nouvelles configurations, en minimisant les modifications de la configuration existante, et en trouvant de nouvelles solutions pour répondre aux fonctions des 2 compagnies visées par ce nouveau marché.

La mission a duré 2 mois, et le nombre de réunion de l’équipe projet a été limité à 4 (1 réunion tous les 15 jours).

Résultats de la mission 

La mission a abouti à une réduction des coûts récurrents comprise entre 25 et 30% (selon la compagnie visée) et des coûts non récurrents de l’ordre de 50%.

Résultats induits de la mission 

Cette approche a servi de support de réflexion pour définir « un catalogue », avec plusieurs configurations possibles, à partir d’une configuration de départ, en respectant des règles d’optimisation (ne pas déplacer des meubles, accroitre le nombre de sièges par rangée uniquement dans les zones où la structure de l’avion le permet, éviter de déplacer les classes …).